Skip to content

Du rangements des jouets et autres réflexions

Voilà donc 4 mois que nous sommes 4 à la maison. Moyennant quoi afin que notre humble appartement ne ressemble pas à un capharnaüm, il a fallu procéder à quelques adaptations…

Mais prenons les choses dans l’ordre voyez-vous.

Au commencement…

Au commencement nous étions 2, et l’appartement avait 4 pièces. Centrés sur le couple (jeune mariés, aaah, c’est beau la jeunesse!), nous installèrent notre chambre dans la pièce la plus grande (non pas dans le salon tout de même…) La chambre la plus petite servant de débarras, et la chambre moyenne de bureau vu sa proximité du salon.

Puis un bébé arriva. Le débarras fut rangé et transformé en chambre. Enfin, pièce pour faire dormir et habiller / changer l’enfant. Car il faut l’avouer, la disposition de la pièce et sa taille ne laissait pas beaucoup de place à un espace jeux. Qu’a cela ne tienne, le coin jeu fut installé au salon. (et depuis ce jour, notre salon cessa définitivement de ressembler à une page de catalogue).

Le bébé grandissant, les jeux devinrent de plus en plus nombreux. On acheta donc des boites (des grosses boites) pour contenir les jouets. Puis on acheta un tapis, histoire de délimiter la zone du carnage (peine perdue).

Le début de la fin…

Mais un beau jour, le deuxième bébé s’installa dans mon ventre. On s’est vite rendu compte des faits suivants:

  1. le salon ne pourrait pas contenir les jouets de 2 enfants
  2. la chambre de bébé 1 était trop petite pour contenir 2 enfants
  3. notre chambre était grande mais pas rentabilisée
  4. le bureau ne pouvait plus faire office de chambre car il me sert pour mon activité (de baby planner, oui, souvenez vous 😉 )

Donc, les conclusions suivantes se sont imposées:

  • les parents ne sont jamais dans leur chambre sauf pour dormir: casons les dans la chambre la plus petite
  • les enfants ont besoin de place pour caser leurs deux lits et tous leurs jouets, ils prendront la grande chambre.

Le mois de décembre fut donc consacré à l’interversion des chambres (compter au moins 4 paires de gros bras musclés).

Puis un nouveau lit fut acheté pour bébé 1 devenue une grande fille (on en avait déjà un peu parlé ici, mais là on a carrément pris un lit « adulte »). On a pris un lit surélevé de la marque Bopita, modulable par la suite (plus haut, plus bas…).

Le lit « bébé » a alors retrouvé ses barreaux pour servir à bébé 2. On réussit à caser tout ça dans la « grande chambre », plus la table à langer, plus l’armoire.

Au milieu donc, un grand tapis de jeu (my playmat) définit donc la nouvelle zone de jeux.

Voilà pour la petite histoire.

Les jouets donc…

Mais les jouets eux, aïe aïe aïe, il y en avait toujours autant, et partout, partout.

Après avoir lu des blogs sur le rangement, l’organisation, le rangement des chambres d’enfants… m’être inspirée de multiples photos sur pinterest, avoir épluché maintes et maintes catalogues de meubles, j’ai finalement trouvé un aménagement pour les jouets!

L’idée retenue de mes recherches est simple: si on espère qu’un enfant « range » à peu près ses jouets, il faut qu’il n’aie que 1 ou maximum 2 geste à faire.

  • Donc ranger les légos: ouvrir la boite, ranger les légos dedans, fermer la boite, ça va encore (en général elle était déjà ouverte si il vient de jouer avec)
  • MAIS: ranger les légos, fermer la boite, la porter pour la mettre sur l’étagère X: mauvaise idée

J’ai donc choisi des étagères à cases. Avec assez de cases pour que celles-ci ne soient pas surchargées. Chaque jouet doit être visible, et on ne doit pas avoir à soulever quelque chose ou pousser quelque chose pour l’attraper. Des boites oui, mais pas empilées.

ET, comme maintenant ils sont deux, un code couleur facile à comprendre: ce qui est dans les contenants roses (boites, caisses, étagères roses) est à bébé 1 (qui est une fille et qui ADOOOORE le rose), et ce qui est dans les contenants bleus est à bébé 2 (qui est un garçon et n’a pas encore d’avis sur la question). Ceci permet entre autre que la grande n’aille pas chiper les hochets de son frère (oui elle aime bien ça).

Voilà le résultat en image. Les étagères viennent du programme Tootsie de Fly. On les a fixé entre elles avec du scotch double face pour que ça ne bouge pas (si on est téméraire on peut visser…). L’avantage de cette configuration: les étagères bleus et roses servent aussi de table de nuit.

Enfin pour la survie de mon salon, qui du coup a retrouvé des airs plus classiques, j’ai consacré une caisse au débarrassage: chaque soir quand les enfants vont se coucher, je mets dans la caisse tout ce qui traine dans l’appartement et devrait logiquement être dans la chambre des enfants (au choix: chaussettes sales, jouets, magasine, livre, tétines, doudous, bricolage fait à la crèche, pull, déguisement…) et je met la caisse dans la chambre.

Bien sur j’espère un jour entrainer mes enfants à remplir cette caisse tous seuls le soirs (parce que éviter la fuite de toutes ces choses de leur chambre est peine perdue). Le salon est donc à peu près libéré de son empreinte bébéesque. Reste plus qu’à vider cette caisse le lendemain (ce qui va assez vite en fait).

Et vous, quels sont vos astuces pour avoir un semblant d’ordre chez vous avec des enfants?

Ces articles pourraient vous intéresser :

Une nouvelle literie pour la nouvelle année
D'une chambre de bébé à une chambre de petite fille
Passionnée par tous les aspects entourant la maternité, et ravie de pouvoir partager mon expérience, je vous propose mes services de Baby Planner et Consultante en Maternité. Découvrez mon !
3 commentaires
  1. Bénédicte #

    Très beaux rangements, c’est parfait (pour un catalogue 😉 )
    Ici, on avait opté très vite pour des rangements à cases 🙂 et en attendant de plus amples recherches, j’ai acheté un Expédit de Ikéa couleur bois clair.

    mai 24, 2013
  2. Les grosses malles sont aussi trés utiles et pratique à la fois bien placé elle servetn de siege au dessous des bureaux des enfants.
    Bien entendu nous avons pensé au petit cousin pour le popotion 🙂
    Bonne journee et bravo pour ce rangement eclair.
    Louise

    mai 28, 2013
  3. BB2 est encore dans mon ventre, donc je ne me suis pas encore posé ces questions… Mais ton billet est très inspirant! Je sens que je vais commencer à y penser vraiment (notre salon est un vrai capharnaüm…)…

    mai 31, 2013

Les commentaires sont fermés.