Skip to content

Coudre ses couches, pas si compliqué!

Les couches lavables, c’est vraiment bien, mais c’est quand même un certain investissement financier (même si ça peut être rentabilisé). Deux alternatives existent, acheter ses couches d’occasion, et / ou coudre soi-même ses couches, pour peu qu’on aie une machine à coudre!

J’ai acheté un certain nombre de couches d’occasion, mais le plaisir d’avoir une couche unique et sur-mesure est quand même un plus.

Aujourd’hui je dresse un petit bilan de mon expérience en couture de couches! J’ai commencé à coudre mes couches il y a un peu plus d’un an. ça n’a pas été facile de faire ça avec le bébé en prime à coté, car minimiss se reveille si j’utilise la machine à coudre pendant ses siestes, et lorsqu’elle est réveillée, elle ne veut pas que je couse non plus! Dur dur!

Jusqu’à présent, j’ai cousu:

  • 6 couches classiques auxquelles il faut ajouter une culotte en taille 3-6kg,
  • 1 culotte de protection dans la même taille
  • 3 culottes pour des TE2 en taille 6-10 kg
  • 6 intérieurs pour des TE2 en taille 6-10kg

J’ai le projet de continuer et faire des TE1 à poche, mais je n’ai pas encore trouvé le temps!

L’équipement de base

L’équipement de base ne diffère pas trop de l’équipement nécessaire à faire de la couture! à savoir:

  • une machine à coudre avec au minimum le point droit et le point zig zag
  • des ciseaux de couture
  • une aiguille
  • des épingles
  • des trombones (pour le PUL)
  • du scotch (pour le PUL)
  • un marqueur pour tissu pour se repérer et tracer les patrons sur le tissu

La mercerie

Pour les couches, la mercerie est un peu plus spécifique, il faut avoir en réserve:

  • du fil polyester, qui évite que l’humidité traverse la couche par capillarité
  • du biais élastique pour les culottes
  • du lastin ou du caoutchouc plat d’au minimum 0,5 mm de large. Le lastin est plus résistant à l’urine et aux lavages
  • des pressions en résine, les seules qui vont supporter l’urine et les multiples lavages, à moins que vous préfériez le scratch
  • une presse à pression résine si c’est l’option choisie

Les tissus

Personnellement, j’ai vraiment flashé sur la micro-éponge de bambou, qui reste très souple au fil des lavages, et qui absorbe beaucoup, ainsi que sur le Tencel, qui au niveau absorption, s’apparente plus à de la microfibre. Il reste également très souple au lavage. Voilà pour les tissus absorbants que j’utilise.

Pour l’effet « fesses au sec », j’utilise soit de la micropolaire, soit du jersey velours. Le jersey velours est vraiment doux, même si il ne fait pas vraiment fesses au sec. Avec ses deux tissus, pas besoin de feuillet de protection, les selles se décollent toutes seules.

Pour les culottes, j’utilise du PUL 1 mil, super fin. Pour ceux qui connaissent la Flip, et bien c’est à peu près la même chose. Le résultat donne une couche plus fine que des bumgénius V3.

J’ai trouvé la mercerie et les tissus sur des sites internet français que je recommande:

Le site bulle de coton référence les différentes boutiques de tissus pour couches:

Modèles et Patrons

J’ai trouvé mes patrons dans le livre « créations et maternage » dont je parle ici. J’en suis assez contente. Le livre donne en plus beaucoup d’indications sur le choix des tissus. J’ai aussi pioché un peu d’inspiration sur ce blog. Pour tout ce qui est tutos et autre, vous trouverez plein d’infos sur le web, et le livre dont je parle donne aussi pas mal d’explications.

Mes couches simples:

J’ai pris le modèle du livre, en taille S. J’ai fait des couches à 3 épaisseurs (dont une cachée), et des couches à 2 épaisseurs + insert cousu. Elles sont vraiment très absorbantes. J’ai deux variantes:

  • Variante 1, très absorbante: extérieur en flanelle (décoratif), milieu en microéponge de bambou, intérieur en éponge de bambou. Il faut ajouter un voile « fesses au sec ».
  • Variante 2, raisonnablement absorbante: extérieur en flanelle (décoratif), intérieur en jersey velours, avec un insert cousu au milieu de 2 épaisseurs de microéponge. Pas de voile à ajouter. Comme l’insert est seulement situé sur la partie centrale, les « ailes » sont plus fines et la couche est globalement moins volumineuse.

Mes culottes simples:

J’ai pris le modèle du livre, en taille S également. Je les ai fait en PUL avec du biais élastique et des goussets. Le gousset demande un peu de concentration, mais le résultat est satisfaisant.

Mes TE2

Pour mes TE2, j’ai suivi en partie le livre, en taille M. J’ai fait quelques modifications:

  • Je n’ai pas suivi leur patron pour la culotte. Je le trouve très gourmand en PUL. Au lieu de ça, j’ai repris le patron de « l’intérieur » de la TE2, j’ai ajouté 2 cm tout autour, et j’ai allongé les ailes arrières de 5 cm de chaque coté.
  • Je n’utilise pas de scratch pour fermer la culotte, mais des pressions que je positionne comme on peut le voir sur les photos: au niveau des cuisses, et au niveau du ventre. Je les positionne après avoir essayé sur bébé.
  • Je n’utilise pas de scratch pour fixer l’intérieur à la culotte, mais des pressions. ça tient beaucoup mieux! Il faut marquer l’endroit avant d’élastiquer.
  • Mes intérieurs sont « à poche », afin d’accélérer le séchage. Je me suis un peu compliqué la vie, mais ça me permet d’avoir une couche très absorbante et qui sèche très vite!

Pour la culotte donc, elle est en PUL et biais élastique, avec ou sans goussets. En fait j’en ai réalisé 3, 2 plus petites, que j’ai pu mettre de ses 7 mois à ses 10 mois, et une plus grande que j’utilise depuis ses 10 mois. Idéalement, je devrais en coudre une 4ème dans cette même taille, mais je n’ai pas eu le temps!

Pour l’intérieur, « l’extérieur » est en microéponge de bambou, l’intérieur est en jersey velours. Au milieu donc, je place deux inserts amovibles, un est une double épaisseur de Tencel, l’autre une double épaisseur de micro-éponge. J’ai volontairement pas cousu les 4 épaisseurs ensemble pour que ça sèche vite. Et ça reste très simple à garnir et dégarnir.

Je n’ai jamais eu de fuites avec cette couche! Elle est vraiment très absorbante et l’intérieur préformé fait qu’il n’y a pas de risques de fuites pas capillarité entre l’intérieur et le biais de la culotte. Le biais élastique ne marque pas les cuisses et pour autant la culotte peut être ultra ajustée.

Photos

couche simple taille S vue fermée

couche simple taille S vue fermée

couche simple taille S

culotte taille S avec gousset vue ouverte

culotte taille S vue fermée, avec à l'intérieur la couche simple

culotte taille S vue de profil, avec une couche simple

culotte taille S vue de profil, avec une couche simple

TE 2 taille M "décomposée": 2 inserts, l'intérieur, l'extérieur.

TE2 taille M "montée" vue ouverte

TE2 taille M, vue fermée

TE2 taille M, de face. BBsuisse a 9 mois

TE2 taille M, de profil. BBsuisse a 9 mois

Ces articles pourraient vous intéresser :

Transformation d'une veste en veste de portage pour le dos
Changement de couches lavables, Adieu Bumgenius, Vive Grovia!
Couture d'un second Onbag
Passionnée par tous les aspects entourant la maternité, et ravie de pouvoir partager mon expérience, je vous propose mes services de Baby Planner et Consultante en Maternité. Découvrez mon !
2 commentaires
  1. Cécile Girardin #

    Elles sont justes magnifiques !!
    Fais gaffe tu vas avoir des commandes ;-).
    Bisous

    février 28, 2011

Trackbacks & Pingbacks

  1. Changement de couches lavables, Adieu Bumgenius, Vive Grovia! | Baby Steps

Les commentaires sont fermés.